Les étoiles du cinéma

Tout sur tout du cinéma Français et International
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 La grande Vadrouille

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elsa
Metteur en scéne
Metteur en scéne
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2468
Age : 29
Localisation : Aquitaine
Emploi : Etudiante
Loisirs : Cinéma
Date d'inscription : 18/04/2006

MessageSujet: La grande Vadrouille   Lun 8 Jan - 13:35

Synopsis

En 1942, un avion anglais est abbatu par les Allemands au-dessus de Paris. Les trois pilotes sautent en parachute et atterissent dans différents endroits de la capitale. Ils sont aidés par deux civils français, un chef d'orchestre et un peintre en bâtiment qui accèptent de les mener en zone libre; ils deviennent ainsi, malgré eux, acteurs de la Résistance.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cinemafrance.actifforum.com
Elsa
Metteur en scéne
Metteur en scéne
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2468
Age : 29
Localisation : Aquitaine
Emploi : Etudiante
Loisirs : Cinéma
Date d'inscription : 18/04/2006

MessageSujet: Re: La grande Vadrouille   Lun 8 Jan - 13:58

UN PARI REUSSI:
La grande vadrouille est basé sur un thème récurrent: 2 français plutôt pleutres vont devenir des héros presque malgrès eux!!! lol!
Christian-jacques avait tourné, dans le même registre, Babette s'en va t-en guerre (1959).
C'est l'énorme succès du Corniaud (1965) qui incita Oury à réunir la même équipe et tenter la passe de deux: le duo Bourvil/De Funès, cette fois gentiment, comiquement et patriotique!!! rire
Rude pari, puisque le Corniaud avait été vu par plus de 13 milions de spectateurs.
Une préparation soignée, une internationnalisation des interprétes, des anglais sympatiques, des allemands ridicules, un énorme budget (3 fois celui du Corniaud) devaient garantir le succès du tandem renouvelé.
Cette fois, le personnage de De Funès n'est plus un trafiquant pittoresque, mais un chef d'orchestre colérique et imbu de lui même.
D'autre part, le danger est réel et omniprésent, puisque c'est le temps de l'Occupation allemande.
Cette odyssée comique nous proméne allégrement de Paris à la Bourgogne, ponctuée de gags en cascades... Le film ne souffre d'aucun temps mort!!!
Certain effet relévent du vieux fond comique du cinéma, certe renouvelé, mais bien d'autre sont nouveaux et bien venus; tout cela engendre une drôlerie bon enfant, au premier degrès Wink
Le film ne transmet pas de message, il entend faire rire sainement, et y parvient.
Il reste à ce jour le plus grand succès du cinéma Français 10

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cinemafrance.actifforum.com
Gwendolyne
Petit réalisateur
Petit réalisateur
avatar

Nombre de messages : 435
Age : 50
Date d'inscription : 30/12/2006

MessageSujet: Re: La grande Vadrouille   Mar 9 Jan - 9:31

Autour de Film



http://www.kidclap.fr/bandes-annonces=3455.html






Le duo comique avait déjà été réuni pour le film Le Corniaud deux ans plus tôt. Il devait se reformer pour La Folie des grandeurs, mais Bourvil mourut prématurément.
Sorti en décembre 1966, le film a totalisé pendant longtemps le plus grand nombre d'entrées en France avec plus de 17 millions de tickets vendus. Dépassé par Titanic de James Cameron, 20 millions d'entrées en France, il demeure toutefois le plus grand succès public de l'histoire du cinéma français.
Le film connut un succès international, y compris en Allemagne où il fut la première comédie présentée à l'écran consacrée à la Seconde Guerre mondiale.
Il est encore possible en 2005 d'admirer la carcasse de la voiture ayant servi à la cascade finale avec le planeur...Tout près de l'aérodrome de Mende ! En fait il y a même deux carcasses puisque la scène a été tournée à deux reprises.
Louis de Funès/Stanislas Lefort dirige la Marche Hongroise de la Damnation de Faust d'Hector Berlioz. Pour cela, il a répété trois mois devant la glace de son salon et a pris quelques leçons avec le directeur de l'Orchestre national. À la fin de la première répétition, l'orchestre de l'Opéra se lève et l'acclame en « tapant archets contre violons, flûte contre pupitres[1] ».
Oury avait vendu au producteur Henry Deutchmeister un scénario où deux jumelles font traverser la France à l'équipage d'un bombardier britannique abattu par la Flak. Le réalisateur récupéra les droits du projet et substita Bourvil et De Funès aux deux sœurs. « Les rôles principaux : deux filles? Et alors? Je les transformerai en hommes! [2] » De ce scénario originel ne subsiste que la séquence des Hospices de Beaune.
La scène durant laquelle Louis De Funès se retrouve sur les épaules de Bourvil et est baladé par celui ci n'étais pas prévu à l'origine dans le scénario et était de la pure improvisation des deux artistes. Mais elle eut tant de succès qu'elle servit pour la réalisation de l'affiche du film, et est aujourd'hui considérée comme une des plus grandes scènes du cinéma comique francais.

Répliques-

- Augustin : Are you ?
- Stanislas : You are ?
- Augustin : Happy.
- Stanislas : Glad... Where is big moustache ?
- Augustin : I don't know, and if you don't know I don't know, non !
- Stanislas : I don't understand !
- Augustin : You come with me to pick up Peter.
- Stanislas : Non, you, come with me to pick up Mac Intosh.
- Augustin : Non, non, non, you
- Stanislas : I beg your pardon
- Augustin : And if you don't come, I, heu, ah ! merde alors ! comment on dit ça ?
- Stanislas : Comment ça « merde alors » ! But alors you are freennch !
- Augustin : You are not english ?



- Augustin : Évidemment, c’est pas des chaussures pour la marche que vous avez là.
- Stanislas : Puisque vous me le proposez si gentiment, j’accepte !
- Augustin : Quoi ?
- Stanislas : Que vous me prêtiez vos souliers.
- Augustin : Bah, euh, vous chaussez du combien ?
- Stanislas : C'est du comme vous.
- Augustin : Ah bon !



- La mère supérieure : Dites "trente-trois", "TRENTE-TROIS"
- Big Moustache : Thirty-three, thirty-three...



- Augustin : Y a pas d'hélices hélas !
- Stanislas : C'est là qu'est l'os !



- Stanislas :
Approchez-vous !
- Augustin : Hein ?
- Stanislas : Approchez-vous !!
- Augustin (aux chiens): Oh la la la !!... (Stanislas monte sur les épaules de Augustin) Hey la hey hey !! Arrêtez ! Arrêtez !
- Stanislas : Pourquoi voulez-vous les faire arrêter ?
- Augustin : Ben pour vous descendre pardi !
- Stanislas : On est très bien comme ça !
- Augustin : Mais dites donc, vous ne croyez tout de même pas que je vais vous trimbaler sur mon dos.
- Stanislas : Allons ne perdons pas de temps à discuter ! Allez ! Allez !
- Augustin : Ca fait trois fois que vous me faites ça ! Mes souliers, mon vélo !



- Stanislas : Mister Mac Intosh. It's me ! J'ai des bonnes nouvelles pour vous ! I'm good news for you ! hé hé hé hé
- Achbach (en sortant de l'armoire) : Ah !
- Stanislas : Aahhhh !! (Il tombe sur le sol)
- Achbach : Où est l'anglais ? Alors !
- Stanislas : Ich bin malade !
- Achbach : Non pas malade ! C'était lui (il tape sur la harpe)
- Stanislas : Non ça c'est une harpe !
- Achbach : Où est l'anglais ?
- Stanislas : Y a un anglais ici ?



- Achbach : Ach so ! Marché noir !
- Stanislas : Non ! Non c'est pour l'entracte. C'est pour l'entracte et j'ai toujours une petite faim alors il faut que je mange.
- Achbach : Gross filou !
- Stanislas : Non ! Petit filou !



- Big Moustache (aux phoques du zoo de Vincennes) : Oh ! Elle est froide ce matin, tu trouves pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://evangelinestarslive.cinebb.com/
Elsa
Metteur en scéne
Metteur en scéne
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2468
Age : 29
Localisation : Aquitaine
Emploi : Etudiante
Loisirs : Cinéma
Date d'inscription : 18/04/2006

MessageSujet: Re: La grande Vadrouille   Mer 10 Jan - 12:52

mdr mdr
Merci pour les répliques, on ne s'en lasse jamais!!! 10
Oui, dommage que Bourvil soit mort trop tôt bouh
Je pense que le duo aurait été encore une fois surprenant!!!
Seulement, j'ai du mal à remplacer Montant par Bourvil hum Peut être parce qu'on aime le film comme ça, mais je ne pense pas que ça aurait été un film pour Bourvil, enfin, on ne peut pas trop dire, ça aurait été à voir hum

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cinemafrance.actifforum.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La grande Vadrouille   

Revenir en haut Aller en bas
 
La grande Vadrouille
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [BD] La grande vadrouille
» Figurine N°09 : La Grande Vadrouille (Christian Sivan)
» La Grande Vadrouille:
» La Grande Vadrouille Edition Prestige 4K 22/11/16
» vadrouille en bourgogne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les étoiles du cinéma :: Genres :: FRANCAIS :: Comédies-
Sauter vers: